Officiel RH

 
La formation en ligne (e-learning)

La formation en ligne, ou « e-learning », est une méthode de formation à distance qui utilise des outils et contenus pédagogiques par l’intermédiaire d’un ordinateur relié à un Intranet, à Internet ou par l’utilisation d’un cd-rom. C'est donc une méthode de formation sans la présence physique d'un enseignant à proximité, mais aussi avec la possibilité d’un formateur distant. La formation en ligne peut offrir des possibilités de collaboration et d'interactivité, grâce à des échanges et de collaboration à distance, par exemple au moyen du Web, des forums… pour du tutorat, des corrections d’exercice, etc.…

La formation en ligne est ainsi une forme moderne de formation à distance, remplaçant les cours par correspondance, avec des capacités fortes de personnalisation en proposant des parcours adaptés, la possibilité aux apprenants d′interagir avec les interfaces proposées, de disposer d’une vaste palette de différents médias numérisés (textes, animations, vidéos, sons…).

L’objectif du e-learning est de permettre au minimum des parcours d'autoformation individualisés, mais aussi d’offrir éventuellement la possibilité d’échanges en ligne avec les formateurs et ses collègues d’apprentissage, le tout de façon plus facile à organiser et à moindres coûts, en allégeant la logistique relative au transport, à la disponibilité des enseignants et du personnel à former, à la location de locaux, aux frais d’hébergement.... Les frais peuvent se limiter aux supports informatiques, matériels et logiciels pédagogiques.

La plupart des domaines de formation sont concernés par l’e-learning et ce mode d’enseignement est surtout utilisé pour l’informatique, les langues étrangères, la comptabilité, la bureautique et le management. L’e-learning est particulièrement adapté aux apprentissages comportementaux (argumentation, négociation, gestion des conflits, leadership), avec l’émergence de « serious games », jeux vidéo sophistiqués qui miment des mises en situation réelles. Le marché du e-learning est plus développé dans les pays anglo-saxons (ou presque la moitié des salariés ont déjà suivi un cours en e-learning), qu’en France (ou moins d’un tiers des salariés sont dans ce cas). Les cadres et les ingénieurs, les commerciaux en sont les principaux bénéficiaires, et surtout dans les grandes entreprises qui sont de plus en plus preneuses de cette solution de formation, moins couteuse et satisfaisant leur recherche croissante de formations individualisées pour les salariés. Certains apprenants (le plus souvent les plus âgés) sont réticents envers l’e-learning. Il est cependant possible d’augmenter le nombre d’apprenants motivés en prévoyant des formations ou accompagnements supplémentaires, en combinant l’e-learning avec des méthodologies classiques d’enseignement en face-à-face avec le formateur.

01Les différentes formes du e-learning

L’e-learning peut être seulement la mise à disposition de contenu de formation sur internet ou intranet ou sur cédérom, mais bien d’autres possibilités sont offertes par ce type de formation, beaucoup plus riches sur un plan pédagogique. Aussi, ce concept de formation ne doit pas être restreint à l′utilisation d′un réseau informatique pour accéder au contenu d′apprentissage.

  • Quelques définitions

Quand l’enseignant donne un cours devant ses étudiants, on parle de formation en présentiel, lorsque le formateur n'est pas en contact avec l'apprenant, il s’agit de formation à distance ou de formation distancielle. Quand la communication entre l’enseignant est directe (cours magistral, visioconférence, dialogue en ligne), la formation est synchrone ; elle est asynchrone quand la réponse est différée dans le temps par rapport à la question ou problématique posée (courrier électronique ou non, forum de discussion).

  • Les typologies du e-learning

Le e-learning est par essence distanciel, mais il peut se compléter et, par combinaison entre les différentes formes de formation, on peut obtenir les typologies suivantes :

  • Entièrement distanciel et asynchrone : dans cette typologie de formation, l'apprenant va suivre sa session d'apprentissage en ligne entièrement à distance. Il n'entre pas directement en contact avec le formateur. Le e-learning est alors seulement une méthode d'acquisition des connaissances individuelle : l'apprenant s'instruit seul devant son écran mais est guidé, orienté et évalué par le logiciel. L’apprenant peut éventuellement bénéficier du tutorat à distance via des outils de type forum de discussion, courriel.
  • Entièrement distanciel et possibilités de communication synchrone, grâce à des outils tels le téléphone, le webconferencing, la discussion en ligne. Il y a assistance audio-visuelle en direct, le formateur peut, à distance, partager des documents et, le cas échéant, converser avec l’apprenant.
  • Mixte distanciel/présentiel (Blended Learning en anglais) : l’apprenant alterne les sessions à distance en ligne et des sessions en face-à-face avec le formateur, dont débriefing…, et ceci dans la même séance ou dans des séances espacées. Le mixage de cursus présentiels et distanciels apporte les avantages pédagogiques de l'accompagnement humain.

02Les avantages et inconvénients du e-learning

Par rapport à une formation traditionnelle (une classe et un formateur), le e-learning se distingue sous plusieurs aspects lui conférant de nombreux avantages, …et quelques inconvénients :

  • La personnalisation

La difficulté de constituer des groupes homogènes au niveau des besoins et des niveaux de chacun, les contraintes professionnelles individuelles (disponibilités horaires, exigences du service, …), la dispersion des salariés sur plusieurs sites industriels ou bureaux éloignés les uns des autres, nécessitent une adaptation des moyens à la personne à former, à la fois sur le plan pédagogique et logistique : ce que permet tout à fait l’e-learning.

En effet, les logiciels informatiques permettent une personnalisation forte en proposant des parcours adaptés répondant exactement à ses besoins, grâce à des autodiagnostics automatisés préalables, à un suivi du parcours individualisé qui peut orienter l’apprenant sur des séquences plus ou moins approfondies, en fonction de son état d’apprentissage, en évaluant à tout moment la progression de ses résultats : l’apprenant avance à son rythme et en utilisant les méthodes de son choix et se sent responsable de son apprentissage en constatant ses propres résultats. Le salarié peut ainsi suivre une formation adaptée à son projet professionnel, en construisant son parcours « à la carte », en choisissant des modules ou des pans de formation selon les connaissances spécifiques qui l’intéressent, suivant ses acquis et ses besoins, ce qui augmente ainsi non seulement l’efficacité de l’apprentissage, mais aussi la motivation de la personne à former.

Sur un plan pratique, l’e-learning est un système de formation souple et flexible dans lequel l’apprenant peut apprendre presqu’affranchi des contraintes de lieu et de temps, sans se déplacer ; il fixe lui-même son emploi du temps, il gère son rythme d’apprentissage. La personne en formation peut beaucoup plus facilement concilier formation et temps de travail, ce qui encourage sa motivation aux efforts de formation professionnelle.

L’e-learning permet de former un grand nombre de salariés d’une entreprise, même dispersés géographiquement, de niveaux, de disponibilités horaires ou de contraintes de service différents.

  • La pédagogie

L'utilisation de pédagogies particulières très élaborées est une spécificité de la formation en ligne : contenus de manière à ce qu'ils soient adaptés aux contraintes et possibilités du multimédia, construction des parcours personnalisés, évaluation des connaissances manquantes et auto-évaluation rapide qui permettent d’apprécier ses progrès, pédagogie interactive et ludique entrainant des enseignements dynamiques (animations 3D…).

La pédagogie en ligne, grâce aux progrès technologiques, fait évoluer l’e-learning vers le « serious game », un type de module proche de l’interface des jeux vidéos : des formations en ligne permettent par exemple d’améliorer les capacités d’un vendeur lors d’un entretien commercial, celles d’un DRH face à des revendications sociales, celles d’un manager pour la gestion des conflits ou lors d’un entretien annuel d’appréciation …et délivrer des diagnostics.

Les « serious games » sont amenés à se développer dans les domaines de la pédagogie inductive ou la maitrise de la communication, du dialogue et de la négociation prime sur celles des connaissances, pour travailler les compétences comportementales ou seuls les exemples, les mises en situation, les simulations et jeux de rôles sont réellement efficaces pour progresser. De plus, la nouvelle génération, grande adepte des jeux vidéo, en a assez des exposés théoriques en classe, les jeunes gens veulent plus de variété dans leur apprentissage. On peut envisager de nouveaux développements pour les métiers manuels (notamment ceux du BTP) avec les consoles capables de détecter les mouvements, afin de s’entrainer aux bons gestes professionnels.

Cette forme d’apprentissage ludique, positive promue par l’entreprise incite les collaborateurs à affiner leurs compétences au cours de leur carrière.

  • Le multimédia

Les modules de formation en ligne assemblent de nombreux médias numérisés (textes, animations, vidéos, sons…), rendant les supports pédagogiques particulièrement riches et souvent ludiques. Utiliser le réseau met à disposition de vastes ressources de bibliographie, documents supplémentaires, fiches, commentaires et résumés… Avec le multimédia, l'interactivité du e-learning offre toujours la possibilité aux apprenants d'interagir avec les interfaces proposées, avec des actions simples de navigation, trouver des explications adéquates grâce à des liens hypertextes ou des renvois.

  • Les aspects économiques

Le e-learning permet aux entreprises de diminuer les coûts de la formation professionnelle et aussi de pouvoir faire bénéficier de celle-ci à un plus grand nombre de salariés par la facilité d’accès qu’elle procure : économies sur la réduction de la durée et du nombre de formations présentielles, donc des frais de déplacement, de séjour et de location des salles de formation, pas de surcoûts liés au temps perdu. D’autre part, une formation en ligne est en général d’une durée plus courte que celle en présentiel car l’apprenant n’apprend que ce dont il a besoin.

Par ailleurs, la formation en ligne libère de certaines contraintes matérielles : l’organisation des formations traditionnelles est lourde, le manque de salles de formation équipées ou de formateurs qualifiés est souvent une réalité, la programmation des séances est un casse-tête si on veut combiner tous les impératifs des agendas de chacun. Les formations planifiées à l’avance ne répondent pas toujours au besoin de flexibilité, liée à l’envoi d’une personne quelques jours en formation.

La souplesse de l’e-learning permet aussi aux salariés de suivre les formations nécessaires dans leurs moments de sous-activité et pendant leurs heures creuses. Il faut néanmoins tenir compte de l’important coût d’investissement en amont pour mettre en place les dispositifs des supports pédagogiques, aisément rentabilisé si le nombre des personnes à former est suffisant.

  • Droit individuel de formation

Les formations en ligne sont généralement éligibles au DIF (Droit individuel de formation). Chaque salarié à droit à 20 heures de formation par an cumulables pendant 6 ans, dans la limite d’un plafond de 120 heures, qu'il soit utilisé ou non pendant cette période. Une formation ouverte et/ou à distance (FOAD) peut être éligible au titre du DIF si elle répond aux actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances, aux actions de qualification prévues à l’article L. 900-3 du Code du Travail ou autres définissant dans une convention collective les priorités au niveau de la branche ou de l’entreprise. - Les réticences des utilisateurs.

  • Les réticences des utilisateurs

- La formation en ligne peut générer un sentiment d’isolement. Se former à distance et se trouver seul face à son écran, l’absence d’échanges avec un formateur peuvent être décourageant, surtout pour les salariés âgés qui n’ont pas l’habitude de « surfer » tout le temps sur Internet. La solitude face à l’écran d’ordinateur peut être un frein à qualité la formation, et requiert à la fois une maitrise des nouvelles technologies TIC et une grande capacité de travail en autonomie. C’est pourquoi, il est conseillé d’adopter des solutions qui permettent au moins de temps en temps des possibilités d’échanges directs et d’interactivité avec un formateur, discussion en ligne, vidéoconférence, qui permettent de sortir de la logique individualiste d’une personne à former seule devant son ordinateur.

- Certains regrettent la perte de l’esprit d’appartenance au groupe d’apprenants. La classe traditionnelle permet de dialoguer entre apprenants, de créer des réseaux informels autour de l’échange entre individus sur les bonnes pratiques, les réussites et les échecs. C’est pourquoi, adopter des outils collaboratifs de formation en ligne permettant des échanges entre individus qui s’entraident (forums de discussion, courriels, blogs) est important, pour former des classes virtuelles.

- Les contacts sociaux propres au présentiel sont absents. La méthode privilégié est un fonctionnement mixte (Blended Learning), qui fait appel à l'utilisation conjointe du e-learning et du mode classique d'apprentissage présentiel ; l'apprenant suit des sessions à distance en ligne pour une grande part de la formation et assiste à des sessions en groupe avec un formateur. Ces séances de regroupement ont un programme qui comprend alors souvent travail en binôme, rencontres avec des professionnels et débriefings avec le formateur. Ce dispositif pédagogique permet de retrouver une relation directe avec formateurs et intervenants.

- Les « serious games » peuvent être parfois ressentis comme infantiles. Il est possible que certains logiciels préconçus « sur étagère » ne simulent pas correctement les comportements humains, ou ne s’insère pas bien dans la culture de l’entreprise. Dans ce cas, pour éviter de décrédibiliser l’outil pour longtemps, il vaut mieux, soit ne pas l’utiliser, soit investir dans un outil sur mesure, dédié spécifiquement à l’aspect comportemental que l’on souhaite développer. Par ailleurs, les défauts de jeunesse des « serious games » s’estomperont vite dans le temps, au fur et à mesure des progrès technologiques.

- Il n’y a pas toujours un environnement permettant un apprentissage dans le calme sur son lieu de travail. S’isoler pour étudier tranquillement sur son lieu de travail relève de la gageure pour nombre de métiers : communications téléphoniques constantes dans les services commerciaux, bruits pénibles dans les ateliers, sollicitations pressantes de la hiérarchie ou de ses collègues… Prévoir une salle équipée d’ordinateurs entièrement dédiée aux séances de formation est une solution pour pallier ces difficultés et qui présente aussi l’avantage de bien séparer le temps de travail du temps de formation professionnelle.

- Certains ont peur d’une trop grande traçabilité de la progression et d’une évaluation systématique. Le salarié en formation en ligne ne peut faire d’impasses et ses connaissances sont évaluées sans cesse. Cette possibilité de suivi de l’apprentissage et de l’évolution de l’acquisition des compétences, pas toujours perceptible après une formation en présentiel, si elle présente des aspects positifs, peut se révéler anxiogène. L’attitude de la hiérarchie dans ce domaine est déterminante : la motivation dépend largement de la façon dont le manager va exprimer les feedbacks, positifs et négatifs. Les évaluations positives, pour chaque réussite même partielle ou secondaire, permet de développer l’estime de soi et ont un impact fort pour la motivation alors que trop d’évaluations négatives soumettent les salariés à un stress important, facteur de démotivation plus que de motivation à bien faire.

03Les dispositifs informatiques du e-learning

Des cours en e-learning peuvent être proposés en stand alone ou via une plate-forme de formation. Un véritable dispositif s'appuie sur une plate-forme baptisée LMS (Learning Management System). Un LMS regroupe l'ensemble des outils informatiques dédiés à la formation en ligne. C'est un système informatique de gestion de formation et de gestion de contenu de formation.

  • Gestion de la formation en ligne.

Un LMS permet de :
- planifier les formations en ligne,
- organiser des groupes de travail (inscription des stagiaires, gestion des accès),
- suivre l’utilisation des cours et de l’évolution de l’acquisition des compétences grâce à des statistiques portant sur les résultats des tests ou les temps de formation,
- organiser le tutorat asynchrone ou synchrone : gestion de l'interactivité, accompagnement de l'apprenant (messagerie, forum, vidéoconférences…)

  • Gestion du contenu de la formation.

Il s'agit de logiciels destinés à la gestion de contenus pédagogiques : créer, assembler et diffuser des contenus d’apprentissage. Le répertoire central de stockage et de gestion des contenus d’apprentissage contient tous les éléments à caractère pédagogique qui permettent la définition de la formation selon le profil et les besoins des apprenants pour réaliser des programmes adaptés aux compétences individuelles, l’orientation, le séquençage et le suivi de leur parcours.

 

Identification

Partenaires